Loading...
Une approche artistique 2017-07-07T18:50:08+00:00

À Vézelay, la Maison du Visiteur propose une approche artistique du patrimoine

Par la voie de l’expérience artistique, l’accueil de la beauté prédispose chacun à élargir son champ de perception. Développant ainsi une qualité de présence à ce qu’il entend et voit, le visiteur se laisse rejoindre par le témoignage des bâtisseurs.

Lire la suite

À Vézelay, la Maison du Visiteur

Selon les mots de Jean Scot Erigène au IXe siècle, « qu’il s’agisse d’arithmétique, de géométrie, de musique, d’astronomie, l’homme ne peut que découvrir les lois de l’harmonie, il ne peut les inventer ». La construction est à l’image de cette harmonie que les bâtisseurs se sont efforcés de retranscrire dans le microcosme de l’église. La beauté s’en dégage comme naturellement. Pour goûter à la cohérence de cette beauté romane, le chemin de l’expérience artistique est une voie royale.
Dans l’émotion esthétique, l’espace d’un instant, corps, cœur, sensibilité et intelligence ajustés au même diapason, concourent de toutes leurs fibres à percevoir le réel dans toute son épaisseur et finalement l’extraordinaire vibration de l’univers, cet univers que l’homme roman voit à l’image de Dieu qui a créé « dans l’ordre, la mesure et la beauté ».
« Autant que de l’air que l’on respire, notre société utilitaire éprouve un besoin vital de grâce. Jamais plus évidemment qu’aujourd’hui, l’art, c’est à dire la mise en œuvre spirituelle de nos sens, n’a été aussi vitale ». Dominique Ponnau, ancien directeur de l’Ecole du Louvre.

À Vézelay, la Maison du Visiteur

La Maison du Visiteur est membre du congrès « Et si la beauté pouvait sauver le monde ? ». Venant de nombreux pays et continents, des hommes et des femmes de différents métiers se retrouvent régulièrement depuis 1993 dans un congrès au titre insolite : « Et si la beauté pouvait sauver le monde ? ». Ils partagent une même conviction : le beau agit à l’intime de l’homme, et lui redonne dignité et espérance. En savoir plus